BESOIN D'AIDE ? Contactez-nous au 05 34 56 35 60

  • Service Client

    • VOUS AVEZ UNE QUESTION SUR UNE COMMANDE OU UN ABONNEMENT EN COURS ?

      Consulter la foire aux questions

    • BESOIN D'AIDE ?

      05 34 56 35 60

       

      appel non surtaxé
      du lundi au vendredi
      10h - 12h / 14h - 17h

    • NOUS ÉCRIRE

       

      Nom
      Email
      Magazine
      Objet
      Message
      Envoyer

    • NOTRE ADRESSE

       

      Abomarque

      CS 63656

      31036 Toulouse Cedex 1

Mon compte
>
Mon panier
Aucun article
» » Monnaies & Détections - n°49
Monnaies et Détections n°49
Zoom
-17%

Monnaies & Détections - n°49

Note moyenne : 0 avis
6.00 € 5.00 €
Soit une économie de 17% !
Quantité 
+
-

Ajouter au panier

Monnaies & Détections n°49
Notes et avis

L’annonce de la découverte du trésor de Staffordshire  s’est faite quatre jours après l’envoi des épreuves du numéro précédent à l’imprimeur. Les délais d’impression sont tels qu’il était tout simplement trop tard pour nous d’y remédier. Et pourtant ce fabuleux trésor est l’invention d’un prospecteur anglais, et nous ne pouvons que nous rejouir de cet état de fait . Tout comme cet archéologue anglais qui s’est laissé aller à dire que ce merveilleux trésor leur donnerait dix ans de travail d’étude et d’investigations à venir, le tout exprimé avec des trémolos dans la voix et des étoiles dans les yeux…..

Je n’arrive pas à me séparer de cette idée qui s’installe en moi : ne serait ce pas, dans cette phrase livrée sous le coup de l’émotion, la véritable source de cette haine que les archéologues français ont pour les prospecteurs ?   nous donnerions du travail ? du travail qui serait sous la lumière des projecteurs ?

Confortablement installés dans leur locaux, contrôlant l’information  à diffuser et les dividendes s’y rattachant, ces petits hobereaux sont les maitres de leurs bastions inexpugnables. Sous couverts de la protection du patrimoine, leur réelle motivation est le travail dans l’opacité la plus totale, sans contrôle indépendant, ce contexte est le ferment de dérives pernicieuses : obstruction d’information aux collègues, disparition de collections, appropriation personnelles de menus mobiliers archéologiques par le biais d’étude de très longue durée ou même de dépôt au domicile personnel du chercheur ‘Ad vita aeternam’ bref à des années lumières de cet archéologue anglais et de son émotion exprimée aux médias.

Le prospecteur a un long chemin de croix devant lui, mais sa passion est plus forte que les mauvais sentiments des « fâcheux » (sic Régis !)

 

Gilles Cavaillé



 

Au sommaire:

VECU:
- p 4 : chronique de la prospection ordinaire
- p 9 : dewoitine  520
- p 11 : le trésor de Burntwood
HISTOIRE
- p 18 : Atoll de Mopelia
VIE ASSOCIATIVE
- p 21 : 1 an déja
- p 24 : brèves

NUMISMATIQUE :
- p 36 : Faux et imitations monétaires
- p 42 : Gnaeus Pompée le jeune
TROUVAILLE
- p 43 : monnaies  objets
- P 53 : courrier des lecteurs
- p 54 : argus 2009
- p 56 : le R.e.s.a
- p 58 : salon et bourse
- p 59 : bande dessinée - tresure losers
- p 59 : librairie
- p 63 : petites annonces

 

 

Retour en haut
Monnaies & Détections n°49
Notes et avis

Avis des internautes sur Monnaies & Détections - n°49 (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article.
pixel_trans
pixel_trans
Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies. En savoir plus.
J’ai compris